Capture d’écran 2013-05-16 à 15.59.47

Le jeune photographe palestinien Belal Khaled photographie depuis le début du conflit israelo-palestinien, les scènes de violences que connait son pays. Mais ce qui l’a le plus interpellé dans ces clichés, ce sont ces énormes amas de fumée laissés par les bombes.
De manière très touchante, il a décidé d’y dessiner ce qu’il pensait qu’ils pouvaient représenter: des visages d’hommes, de femmes, d’enfants mais aussi d’autres symboles comme un poing levé ou des chevaux apeurés.
Ses dessins répercutés sur Twitter ont bien vite inspirés d’autres internautes.
Une autre façon de témoigner de l’horreur quand les mots semblent dérisoires.

Partagez!

Average Rating: 4.5 out of 5 based on 194 user reviews.

Les commentaires sont fermés.