Capture d’écran 2013-05-16 à 15.59.47

Les classiques de la peinture vidés de tout présence humaine

  • Jose-Ballester-espacios-occultos-jearaf-9

Imaginez la Vénus Botticelli dépourvue de sa Vénus, le Radeau de la Méduse sans ses naufragés, ou encore la Céne de Da Vinci sans ses apôtres. C’est l »idée farfelue qu’a eu le photographe espagnol multi-primé, José Manuel Ballester, pour sa série « Espacios occultos ».
Grâce aux nouvelles technologies, l’artiste a gommé toute présence humaine sur des classiques de l’histoire de la peinture.
Les tableaux semblent ainsi raconté au spectateur, l’instant d’après celui qu’on connaissait!

Partagez!