Capture d’écran 2013-05-16 à 15.59.47

Les demoiselles trash

Et si les jolies demoiselles de porcelaine cachaient en réalité sous leurs robes de princesse des tatoos dignes des plus grands rebelles?
C’est la réalité imaginée par l’écossaise Jessica Harrison, qui s’amuse à détourner ces insignifiantes statuettes pour un résulat résolument plus rock’n’roll et moderne!
La série intitulée « Painted Ladies » est exposée jusqu’au 24 juin à Paris à la Galerie LJ

Partagez!